Les Films Elémentaires - Never give up !
DVD disponibles

dans les Vidéo-Clubs/Librairies :

LA LIBRAIRIE DU CINEMA DU PANTHEON 15, rue Victor Cousin Paris 5°
POTEMKINE 30, rue Beaurepaire Paris 10°
L'HARMATTAN 16, rue des Ecoles Paris 5°
VIDEOSPHERE 105, Boulevard Saint-Michel Paris 5°
LE RIDEAU ROUGE 42, rue de Torcy Paris 18°
La CINEMATHEQUE FRANCAISE 51, rue de Bercy Paris 12°


sur le site de LA FNAC ou de L'HARMATTAN

ou directement auprès des Films Elémentaires : filmselementaires@hotmail.com


Disponible le 3 Octobre 2017 !

"Sélection Officielle" long-métrage - 2017 - Coul. 90'

avec Bernard Menez - Jean-Claude Dreyfus - Jackie Berroyer - Bruno Putzulu - Margot Vallé - Jeanne Goupil - Géraldine Danon - Jean-Christophe Bouvet - Rémi Boutet de Monvel


« Un film jubilatoire, très original avec une mise en scène ludique, rapide et constamment imprévue, avec un propos ravageur! Bravo à tous les acteurs »
Michel Marmin - LE FIGARO



















"Ave maria" long-métrage - 1984 - Coul. 100'

avec Isabelle Pasco - Anna Karina - Féodor Atkine - Pascale Ogier - Dora Doll - Philippe Castelli - Balthazar Clémenti 
Un scénario de Paul Gégauff
Musique Jorge Arriagada


Ave Maria
Ave Maria
Le film dont l'affiche censurée fit scandale auprès des intégristes catholiques. Les premiers émois érotiques d'Ursula se heurtent à l'austère éducation religieuse d'Adolphe Eloi, prêtre défroqué et Berthe Granjeux, sa compagne. Ce couple fanatique exerce une étrange influence sur les villageois de cette France profonde...
"Dérangeant, choquant, original"
Le Monde

"Un univers que n'eût pas renié Bunuel!"
Figaro Magazine

Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
A voir après "Ave Maria" de Jacques Richard
Disponible en VOD sur FilmoTV : http://www.filmotv.fr/film/ave-maria/2434.html Dans un petit village de la France profonde, règne une secte pseudo-religieuse dirigée par un prêtre défroqué, Adolphe...


"Une oeuvre implacable, utile et salubre"
Le canard enchainé

"Jacques Richard a l'étoffe d'un cinéaste, et d'un vrai"
Première
"Cent francs l'Amour" long-métrage - 1985 - Coul. 100'
avec Richard Bohringer - Pierre-Loup Rajot - Valérie Steffen - Dominique Pinon - Paulette Dubost - Sabine DelouvrierUn scénario de Jacques RichardMusique Mort Shuman.


Jérémy Cardiff, jeune photographe sans le sou, accepte de se faire entretenir par Maurice Mainfroy, un antiquaire homosexuel qui a récemment touché un gros héritage. Parallèlement, Jérémy courtise Otie, une spelndide strip-teaseuse de peep-show dont il tombe éperdument amoureux...

"Un conte immoral, poétique et sulfureux, une curiosité à (re)découvrir !"

"Une oeuvre dense et poétique qui ne fait jamais aucune concession !"

"Une distribution impeccable avec un Richard Bohringer plus émouvant que jamais".


"LE VIVARIUM"long-métrage - Coul. & n&b - 1h10' - 1975/2007
avec Fabrice Luchini, Michael Lonsdale et Catherine Ribeiro
A la suite de Mai 68, le cinéma français connait une crise de création profonde. Le cinéma cherche sa modernité. "Le Vivarium" pose la question : que deviennent les acteurs d'un film si on leur supprime leur texte ou le scénario?

"Un spectacle d'une pureté saisissante, d'une radicalité presque warholienne"
Les Inrocks


"Le charme du film vient de l'intelligence et de l'humour avec lesquels les comédiens répondent à une telle déstabilisation."Positif

"Le plaisir de voir des acteurs en roue libre, surtout Lonsdale et Luchini, époustouflants de naturel et d'esprit".Télérama
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Fabrice Luchini dans Le Vivarium (1975) de Jacques Richard
Petite révision pour le 1er Mai



















Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2595

"REBELOTE" Long-métrage - n&b - 1h20' - 1982
30 ANS AVANT "THE ARTIST", LE PREMIER FILM MUET N&B DEPUIS L'AVENEMENT DU PARLANT !








avec Jean-Pierre Léaud - Gabrielle Lazure - Olga George-Picot - Philippe Castelli - Vince Taylor - Gonzague Saint-Bris - Tina Aumont - Mado Maurin - Corynne Charbit - Maurice Garrel - Jacques Robiolles - Bernard Musson - Christophe et Laurence Bazzini
Un scénario de Jacques Richard - Musique Pierre Jansen

En Bonus : "LEAUD DE HURLE-DENTS" CM avec J-P Léaud - 22' - 2004


"Un brillant exercice de style. Le travail de Jacques Richard, énorme, force l'admiration. Le tempo des intertitres est bien respecté et le noir et blanc magnifique. Le film foisonne de trouvailles."
Les Cahiers du Cinéma

"J'ai pris au film de Richard un plaisir unique. C'est beau, drôle, émouvant, dramatique à souhait. C'est du cinéma qui fait plaisir
"Première
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
REBELOTE
Film muet noir et blanc (1982) de Jacques Richard, avec Jean=Pierre Léaud, Gabrielle Lazure, Maurice Garrel, Tina Aumont, Vince Taylor, Olga Georges-Picot, Philippe Castelli, Mado Maurin, Laurence et ...




















Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2596



"LE ROUGE DE CHINE"  LM - n&b et Coul. 1h20' - 1977

avec Jacques Richard, Agathe Vannier, Jacques Robiolles et Bernard Dubois.








Cinq personnages romantiques partagent leur vie dans un château. Une idylle se noue à travers un voyage initiatique en Ecosse, à la redécouverte de l'enfance et des châteaux hantés. Sonorisé avec la voix d'Antonin Artaud, ce film est tourné avec une pellicule hauts contrastes, renvoyant aux origines du cinématographe.

“ Le lyrisme éperdu des images emporte tout ce qui pourrait paraître théorique et difficile, et il y a fort à parier que ces impressions sur pellicule dont on a jamais vu l’équivalent, vont créer un sérieux choc auprès des cinéphiles. “ 
  Frédéric MITTERRAND – 20ANS    

“ Jacques Richard est un chercheur sur pellicule. Son film a été travaillé à partir d’un désir de retrouver la magie du noir et blanc contrasté des débuts du cinéma muet.  
Claire CLOUZOT – LE MATIN    

“LE ROUGE DE CHINE est un travail non-narratif, dans la lignée de « FATA MORGANA » de Werner HERZOG,. Ce film fait aussi penser à FEUILLADE, à MURNAU… Enfin, tourné en Ecosse, il est étrangement érotique, sans être pourtant explicitement sexuel.“ 
Michael OPEN – FILMS DIRECTIONS    

“Voyage au pays de l’enfance et  des visions instinctives du cinéma primitif, ce film parle directement à nos phantasmes, à notre sensibilité par le recours à un étonnant équilibre plastique qui frise la composition abstraite. » 
Raphaël BASSAN – ECRAN 79
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Rouge de Chine
Jacques Richard parle de son film "LE ROUGE DE CHINE" (1977) produit par Les Films Elémentaires




Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2532
   

"LE FANTÔME D'HENRI LANGLOIS"  
Long-métrage documentaire - n&b et Coul. 3h30' - 2004

Présenté en Sélection Officielle à Cannes

avec Henri Langlois, Claude Berri, Claude Chabrol, Daniel Cohn-Bendit, Jean-Luc Godard, François Truffaut, Alfred Hitchcock, Jean-Pierre Léaud, Philippe Garrel, Werner Schroeter, Henri Alekan, Pierre Cardin, Jean Rouch, Jean-Michel Arnold, Georges Franju, etc...

Grâce à des films d'archives et des entrevues avec ses amis et collègues, ce documentaire salué par Martin Scorsese, retrace la vie, la carrière et l'influence d'Henri Langlois, fondateur de la Cinémathèque Française et créateur du Musée du cinéma du Palais de Chaillot, aujourd'hui disparu, et qui a reçu un Oscar en 1974 pour son sauvetage de plus de 60.000 films.

"Un documentaire passionnant pour les cinéphiles."
LE FIGARO

"Le portrait d'une époque où l'on ne badinait pas avec la cinéphilie."
PREMIERE

Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Movie trailer: Henri Langlois: Phantom of the Cinematheque [independent Biography]
Movie trailer for the independent biography HENRI LANGLOIS: PHANTOM OF THE CINEMATHEQUE Watch this film on Fandor: http://fandor.com/films/henri_langlois_phantom_of_the_cinematheque For forty y...






















"D/s"  Long-métrage documentaire - Couleur - 1h30' - 2007
Co-réalisé avec Maîtresse Léïa

Les jeux de la soumission et de la domination. Rencontre avec des Maîtresses-femmes lors d'une soirée privée mensuelle dans la Belgique profonde...

"Ici le regard scrupuleux d'un cinéaste va extraire femmes et hommes, "Dominas" et "soumis" de l'obscénité, par le dévoilement consenti avec courage, de leurs singularité".
L'HUMANITE

"Ce film a le mérite de documenter et donc de démystifier une pratique qui fait l'objet de beaucoup de fantasmes."
LE MONDE


Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Trailer "D/s" de Jacques Richard et Maîtresse Leia
D/s (ou les jeux de la Domination/Soumission) Jacques Richard, Maîtresse Léïa | France | 2009 | 84 min. | couleur | français (s.t. anglais) À les croiser dans la rue, ce serait impossible à devin...

























Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2492


"L'ORPHELINE AVEC EN PLUS UN BRAS EN MOINS"  Long-métrage - Noir et blanc - 1h37' - 2010
(ATTENTION sortie de ce DVD courant Décembre 2013 !)

ELEONORE est une charmante jeune fille d’une vingtaine d’années, dont la particularité est de n’avoir, depuis sa naissance, qu’un seul bras. Le JUGE LONDON, notable de province et d’un âge respectable, décide de faire le bonheur de la jeune fille Mais Eléonore n’aurait-elle pas trouvé refuge et protection chez un dangereux  maniaque ? 

“Roland Topor, artiste polymorphe et corrosif, a signé le scénario de ce film inclassable, curiosité baroque à l'humour noir déjanté. (...) On reste bouche bée devant la c­apacité de Jacques Richard à s'affranchir des standards de la production "made in France". Réjouissant...“ 
Mathilde Blottière / Télérama  

“L’excellent titre de ce film donne une petite idée de ce qui est censé suivre : du mauvais esprit, de la farce truculente, du surréalisme noir. Satire à la truelle des moeurs de province…“ 
 Jacques Mandelbaum / Le Monde  

“Amoureux du Septième Art dans ce qu’il a de plus notable, Jacques richard s’inspire dans son nouveau film de ces romans feuilletons qui lui donnèrent ses premières lettres de noblesse. Il emprunte par ailleurs la voie du cinéma bis pour raconter une histoire placée sous le signe du baroque et du surréalisme.“ 
Jean-Pierre Guérand /  Ciné-Télé Obs  

“Pour les amateurs de bizarre, un conte fantastique et farfelu de Roland Topor, avec innocentes perverses et notables fétichistes.“Marie Noëlle Tranchant / le Figaroscope  

“Jacques Richard est de ces cinéphiles qui ont systématiquement croisé le cinéma là où on ne l’attend pas, du côté de la liberté. L’intrigue est rocambolesque, mélange de Georges Franju et de Jean-Pierre Mocky. Jacques Richard aime les comédiens et cela se sent. À siroter dans la jubilation.“ 
Jean Roy / L’Humanité  

“Le cinéaste Jacques Richard a toujours eu un réjouissant penchant à braver les convenances. Armé d'un scénario qu'il a concocté avec Topor, il capte dans "L'orpheline avec en plus un bras en moins" les invraisemblances de la réalité en filmant dans un irradiant noir et blanc les comportements de personnages peu fréquentables auxquelles ces acteurs à très forte présence que sont Jean-Claude Dreyfus, Melvil Poupaud et Caroline Loeb donnent une fringante folie“.Joshka Schidlow / ex-Télérama  

“C’est un film beau et drôle, délirant et poétique. Il m’évoque à la fois Tod Browning et Jodorowski, les mélodrames muets et les pièces horrifiques du Grand-Guignol. En prime, c’est drôle. 
Jean-Pierre Bouyxou/SINEMENSUEL  

"Ce film est un OVNI, quelque chose entre Feuillade, Buñuel, Chabrol et Mack Sennett! Il présente l’immense qualité de moins en moins courante d’aller crescendo et de proposer une progression rythmique, et les gens se marraient de plus en plus dans la salle. Le scénario est formidable, très étrange et l’univers mis en scène tout aussi inattendu." Jean Ollé-Laprune/Ciné-cinémas  

“Des orphelines, des religieuses, de la nudité, un château, des meurtres… autant d’éléments qui auraient pu donner un vulgaire film de série Z. Mais Jacques Richard n’est pas un tâcheron qui plonge la tête la première dans la pornographie ou le gore. Il filme avec délectation les “gueules“ du cinéma français que sont Jean-Claude Dreyfus et Dominique Pinon“.Lionel Grenier / Manivelle  

“On est content qu’un réalisateur aussi attachant et passionné réussisse à tourner des films aussi singuliers, très loin de l’ordinaire de la production courante.“Cyril Cossardeaux / Culturopoing.com 

“Un film qui ne ressemble à aucun autre. “L’Orpheline avec en plus un bras en moins” est un ovni qui nous titille les papilles de l’imagination. On aurait envie, à certains moments, à l’envers de “La Rose Pourpre du Caire”, de Woody Allen, de pouvoir nous mêler aux personnages du film pour mieux partager avec eux leurs pulsions les moins avouables." Rui Nogueira


Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2711

Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
TEASER ORPHELINE_internet.mp4
Promo reel du film de Jacques RICHARD "L'ORPHELINE AVEC EN PLUS UN BRAS EN MOINS" avec Noémie Merlant, Pasquale d'Inca, Jean-Claude Dreyfus, Dominique Pinon, Melvil Poupaud, Caroline Loeb, Marie Fra...






























Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
LOrpheline Avec En Plus Un Bras En Moins.flv
Lien Film : http://www.streamingdivx.com/




























Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Film l'orpheline - mots des comédiens
Teaser du film "L'orpheline avec en plus un bras en moins" de Jacques Richard (co-écrit avec Roland Topor) avec Dominique Pinon, Jean-Claude Dreyfus, Melvil Poupaud, Pasquale dInca, Caroline Loeb (So...





















Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Caroline Loeb - L'Amputé
Bande Originale du film: l'Orpheline avec en plus un bras en moins Réalisé par Jacques Richard Paroles: Roland Topor Musique: David Authelain et Pasquale d'Inca Arrangement: Thierry Boulanger Rem...















    


"CINEMA, MA BELLE INTRIGUE" 
Long-Métrage documentaire - 1h30 - Couleur. 2007

Depuis cent dix-sept ans ans, le cinéma fait rêver les foules, mais qui connaît vraiment l’envers du décor ? La façon dont se tourne un film de fiction ? En quoi consiste le travail de chacun de membres d’une équipe ?   « Cinéma, ma belle intrigue » révèle les secrets de ceux qui le font. Les professionnels les plus chevronnés du cinéma français répondent aux questions, décrivent leurs gestes, invitent à comprendre le sens profond de leur métier, à travers leurs expériences, leurs recherches, et de nombreux exemples.

Claude Lelouch, Darius Khondji, Gilles Taurand, Christine Gozlan, Alain Depardieu, Valérie Pozzo di Borgo, Béatrice Thiriet, Gérard Moulévrier, Benjamin Baltimore, Hervé de Luze sont quelques uns des vingt techniciens qui témoignent de « leur vérité » du cinéma.

Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2457


"JEAN ROUCH, DES MENSONGES PLUS VRAIS QUE LA REALITE"
Long-métrage documentaires - Un des dernier portrait de Jean Rouch
Couleur - 52mn - 2003

Quelques mois avant sa disparition tragique au Niger, Jean Rouch, inventeur du "cinéma vérité", évoque avec émotion son enfance, son père, la Nouvelle Vague, la Cinémathèque Française et ... Henri Langlois & Mary Meerson. Aspirant du "Merveilleux permanent", Jean Rouch raconte son "Paradis perdu" et son goût pour "le Vent de l'éventuel"...











Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2459


"L'ARCHE DE NéNé" Long-métrage documentaire - Portrait d'un sacristain - Couleur - 1h00 - 1995

Portrait de René COYNAULT, sacristain du village de Chef-Boutonne, en Deux-Sèvres, depuis 1938, mort en 1995. A sa retraite, « Néné », “mec parmi les mecs“, accueille à sa table les routards et les jeunes des environs, en rupture avec la société. Il y a régulièrement quinze personnes midi et soir aux repas, véritable « soupe populaire », avec pour seule ressource une retraite qui ne dépasse pas 450€ par mois. Néné ne leur demande ni leur passé, ni la couleur de leur peau, mais seulement un prénom et une photo d’identité pour garder un souvenir de leur passage. Le « sacristain des rues a ainsi accueilli plusieurs milliers de marginaux, au-delà des inévitables prises de risques. Néné a su créer le contact par un langage adapté aux jeunes. Son habituel « salut les mecs ! » «était devenu célèbre. Pour lui tout est volontiers « génial », « fastoche », clean » ou « super-cool ». Ses visiteurs ont plus le sentiment d’être « invités à sa table », que client d’un « restau du cœur ». Mais le premier cadeau de ce Père Noël au quotidien, c’était l’affection naturelle qu’il prodiguait aux marginaux et aux exclus. Toujours en jean et en baskets, la devise de Néné était : « Quoi de plus beau que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ! »

“ Au-delà du simple portrait biographique, “l’arche de Néné » constitue une exacte radiographie de la France profonde d’aujourd’hui, une sorte d’envers, plus juste, du film « La haine », sur la véritable exclusion et la vraie solitude“. 
 LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2456


"LES ATYPIQUES" Cinq portraits de personnalités atypiques

DOCTEUR ROCK ET MISTER ROLL - 1981
Portrait de l’idole du rock’n roll, Vince TAYLOR, auteur de « Brand new Cadillac », et co-auteur de « Be bob a-lulah ».
En 1981, Vince n’est plus que l’ombre de lui-même… mais il rêve toujours de faire du cinéma. « Docteur Rock & Mister roll » est la maquette d’un film qui ne s’est jamais tourné « Come on everybody », mais il rechante pour l’occasion quatre de ses anciens tubes, et fait part de son passé, et de sa philosophie « toute personnelle ».
C’est le dernier document filmé de celui qui fût longtemps le modèle d’Eddy Mitchell et de Johnny Halliday


LE NERF TRIJUMEAU - 2007
Daniel, un patron de restaurant, raconte à une jeune amie à lui, Pauline,  comment il lui est arrivé de photographier « la cinquième dimension », et comment, ensuite, une chute de quatre étage, lui a sauvé la vie…

QUI A PEUR D'ELIZABETH HERRGOTT - 2009
Elizabeth Herrgott est une romancière érotique et psychanalyste. Au cours d’une conférence de presse imaginaire, elle revient sur ses œuvres et son parcours. Humour, intelligence, provocation et autocritique sont au rendez-vous.
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Qui a peur d'Elizabeth Herrgott ?
Teaser du court-métrage de Jacques Richard "Qui a peur d'Elizabeth Herrgott?" Portrait hyper-réaliste et drôle de l'écrivain et psychanalyste Elizabeth Herrgott, auteure scandaleuse de romans baro...

PLAINS LES YEUX - 2009
Il s’agit d’un « film-tract » réalisé dans le cadre d’un film collectif « OUTRAGE ET REBELLION » en hommage à Joachim Gatti, atteint d’une balle de flash-ball lors d’une manifestation à Montreuil en 2009. D’autres réalisateurs comme Philippe Garrel ou Jean-Marie Straub ont aussi participé à ce film collectif. “PLAINS LES YEUX » est une libre adaptation de «“L’HISTOIRE DE L’ŒIL“ de Georges Bataille.

MARIA DOLORES, 75 ANS, STRIP-TEASEUSE - 2002
Maria Dolorès a été comédienne pour Federico Fellini. Aujourd’hui, à 75 ans, elle vit dans une maison de retraite à Rome, mais chaque soir elle s’échappe pour exécuter  merveilleusement un strip-tease dans un club privé, pour le plus grand plaisir des yeux des consommateurs encanaillés.


Couleur - Durée totale du dvd 1h22 

Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2504

"JACQUES RICHARD, PARCOURS" 
Auto-Portrait du réalisateur Jacques Richard, réalisé par Vincent Mengin-Lecreulx - 2h00 - Couleur - 2012/2013

Jacques Richard, réalisateur de plus de 80 films de tous formats, dont "AVE MARIA", "LE FANTÔME D'HENRI LANGLOIS" et "L'ORPHELINE AVEC EN PLUS UN BRAS EN MOINS", s'est prêté au jeu d'un exercice de style imaginé par Vincent Mengin-Lecreulx : un monologue-marathon ininterrompu sur "sa vie et son oeuvre". Filmé sur l'île de La Réunion en 2012/2013, entre portrait et autoportrait, entre documentaire et animation, Jacques Richard se raconte dans un taxi parisien qui roule dans les rues de New York, puis dans un avion long courrier qui le ramène à Paris, le tout illustré avec des images de ses propres films...



Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=2699

"FILMS FUSAINS ET AUTRES SANGUINES"

12 COURTS-METRAGES DE JACQUES RICHARD

Interdit - 18 ans. "Frankenstein" (Pfalz). Un jeune automobiliste tombe en panne. A la recherche d'une aide, il arrive dans un village particulièrement inhospitalier. "La maison qui pleure". Deux clochards croisent le fantôme d'une jeune femme qui hante le même manoir qu'eux... "Le catch du samedi soir". Le monde du catch, masculin et… féminin ! "Stars à quatre pattes". Les animaux sont parfois acteurs dans les films. Evocation de leur dressage. "Les Paris du coeur". Portrait de Paris en cinémascope. "Kiss me, Kill me". Poème-cinématographique en forme de clin d'œil au cinéma noir américain."Le bon coin". Un homme bénéficie du concours d'un garçonnet pour réussir son suicide par pendaison. "La dame-pipi". Florence est jalouse des dames-pipi."Le soulier de Satan". Un fétichiste de la chaussure. "Le précinéma et les lanternes magiques". Evocation des précurseurs du cinématographe. "Les suppléments d'âme". Le "Curé des loubards". "A la claire fontaine". De la jouissance féminine...

Durée totale : 1h50

Lien pour visionner en VOD ou acheter en DVD : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=video&no=3158